Court toujours

tabs

Court toujours

festival pluridisciplinaire de la forme brève

théâtre, marionnette, danse, cirque, lecture, court-métrage

Théâtre,  marionnette, danse, acrobaties, courts-métrages : une quinzaine de formes brèves ouvrent la saison 16-17 à Thionville. Durant quatre jours, le spectateur découvre, collectionne, ose, recommande, déconseille, improvise son parcours. Pas de panique, les spectacles sont joués plusieurs fois. Enfin pas tous. Tenez bien le mini-planning en main. Tentez.

Le festival est un jeu qui se joue volontiers en famille avec un parcours enfants le samedi entre la Scala et le Théâtre Municipal. Les promeneurs curieux pourront se laisser surprendre avec certaines formes plein air en accès libre. Nouveauté de cette édition ? Deux programmes de lectures inédites comprenant six textes courts.

Comme chaque année en fin de soirée, la petite scène du Barnum est à vous. Tour de magie, sketch, poème… tous les courts sont permis, tant qu’ils respectent une durée de cinq minutes.

Bon festival,

 

PROGRAMMATON

 

Toute ma vie, j’ai fait des choses que je savais pas faire

de Rémi De Vos | mise en scène Christophe Rauck | chorégraphe Claire Richard | création sonore David Geffard | avec Juliette Plumecocq-Mech | +16 ans C’est un monologue une actrice, un sol, un écran et Beethoven. Cette histoire, racontée par terre, est celle d’une violence que l’on n’aimerait pas vivre. Un homme, contre un mur, a peur et parle pour se sauver. Il parle à d’autres hommes qui l’écoutent…› samedi 17 15h15 et 18h › Théâtre de Thionville, petite salle › 45 min

 

De mes propres mains

texte et mise en scène de Pascal Ramber | lumières Yves Godin | avec Arthur Nauzyciel | +16 | Introspection patiente, acharnée, bouleversante d’un homme d’aujourd’hui qui a décidé de mettre fin à ses jours. Ce texte sur la condition humaine, écrit en 1993, est remonté ici pour la quatrième fois par son auteur Pascal Rambert. › vendredi 16 23h30 › Théâtre en Bois › 45 min

 

Etna ! 

chorégraphie et danse Camille Mutel | composition vidéo Marie Drach | composition musicale Philippe E. Colas | +16 | Etna ! se traverse comme un rêve. Pesanteur, lenteur,  la sensation d’un corps engourdi, l’apparition d’images enfouies. Avec le nom d’un volcan suivi d’un point d’exclamation, ce titre porte en lui un désir de fusion et d’éruption, une connotation sensuelle. › vendredi 16 20h15 › Théâtre de Thionville, petite salle › 30 min

 

LE GUEULOIR

textes Le Gueuloir, collectif d'auteurs dramatiques du Grand Est / Luxembourg / Wallonie
avec Agnès Pontier et Philippe Lardaud

Mise en bouche de six brefs textes, dont trois inédits : Patton et le soldat de Carole Fontaine, Les faiseurs de nuage de Franck Lemaire, Néo-convertie d'Anne de Rancourt, auxquels s'ajouteront Les dimanches de farine de Serge Basso et Trou Noir de Denis Jarosinski

> vendredi 20h30, 22h15 > Yourte, site du TeB > 45min

 

Festival du Cinéma Sans Image  

de et avec Pascale Murtin, Antoinette Ohannessian et François Hiffler | +13 | La lumière s’éteint, une explosion, un tunnel et l’écran devient noir. Grand magasin a pioché dans l’histoire du cinéma ces « noirs » et les a montés. La projection à la limite du monochrome noir est commentée en direct par ses trois concepteurs. › vendredi 16 19h › Cinéma la Scala › 58 min

 

Le sentiment de compréhension

de et avec Pascale Murtin et François Hiffler | +12 | Qu’est-ce que je COMPRENDS quand je COMPRENDS et quand je NE COMPRENDS PAS ? Qu’est-ce que je NE COMPRENDS PAS quand je COMPRENDS et quand je  NE COMPRENDS PAS ? Vingt minutes de lecture qui tentent d’agiter ces questions sans y répondre. › samedi 17 19h45 › Théâtre en Bois › 25 min

 

Une forêt en bois…construire

conception, écriture et fabrication Fred Parison | mise en scène Estelle Charles | jeu et manipulation Fred Parison | lumière, régie Phil Colin | +5 | A travers des mécanismes en tous genres, un dompteur de bois va tenter de reconstituer un puzzle forestier.  On s’aventure, on se perd, et l’on se demande si à part nous, quelqu’un est dans la forêt. › samedi 14h, 17h › Salle Paul Verlaine, Théâtre de Thionville› 40 min

 

Milieu

conception et  jeu Renaud Herbin | marionnettes Paulo Duarte | espace Mathias Baudry | construction Christian Rachner | son Morgan Daguenet | collaboration artistique Aïtor Sanz Juanes, Julika Mayer et Christophe Le Blay | lumière Fanny Bruschi assistée de Suzon Michat | régie générale Thomas Fehr | +12 | Un homme s’introduit dans un lieu clos, un grand cylindre duquel il est difficile de s’échapper. Les tentatives sont multiples mais des liens solides le retiennent de toute part. Jeu d’échelle, gravité du corps suspendu, Milieu dépeint une situation aussi drôle que métaphysique. › samedi 17 15h30 et 18h › Théâtre de Thionville, Atelier › 30 min

 

Acapulco 'Redux'

guitare et performance Julien Desprez | mise en scène, scénographie Grégory Edelein | réalisation du dispositif Cécile Guigny | +7 | Ce solo de guitare mélange des éléments sonores mais aussi visuels et chorégraphiques. Le musicien virtuose est placé au cœur d’un dispositif dans lequel il joue de la guitare, actionne des pédales lumineuses et  se met en mouvement. › samedi 17 23h › Théâtre en Bois › 20 min

 

J’y pense et puis…

écriture, marionnette, scénographie et mise en scène Alain Moreau | accompagnement artistique et interprétation Laura Durnez et Bao Khanh Ngouansavanh | +8 |  Parce qu’un déménagement est une phase importante de votre vie, Antoine et Gaby International, forts de ses 40 ans d’expérience, proposent des solutions clefs en main. Désormais à la retraite, ils regardent atterrés notre monde qui ne tourne pas rond. Au vu de l’actualité, ils décident avec humour, rage et détermination d’entrer en résistance. › vendredi 16 21h 22h15 et 23h30, samedi 17 18h45, 21h, 22h30 et 23h30 › Site du Théâtre en Bois Dalle › 20min

 

Dad is Dead

de et avec Mathieu Despoisse et Arnaud Saury | lumière et son Nils Doucet | coach vélo acrobatique Olivier Debelhoir | +15 | Un récit poignant sur les mystères de l’identité sexuelle. Deux hommes discutent et débattent sur un vélo acrobatique. Réflexion sur le genre, sur une éventuelle hiérarchie sexuelle. Et puis, une question les taraude : pourquoi vouloir toujours faire le monde à son image ? › jeudi 15 21h30 › Site du Théâtre en Bois Dalle › 45min

 

Congés payés

conçu, réalisé et interprété par Jean-Baptiste Maillet et Romain Bermond | +6 |

Voir la mer ou la montagne, planter sa tente au bord des rivières, s’offrir une pension complète; Précieux moments souvent photographiés. Ces images-souvenirs accompagnées de musique, de dessin et de manipulation d’objet forment en direct les séquences d’un film d’animation. › samedi 17 16h15 › Théâtre de Thionville, grande salle › 30min

 

Verrue

mise en scène David Girondin Moab | collaboration artistique Angélique Friant | assistante de mise en scène Chloé Porée | création sonore Uriel Barthélémi | interprétation Jimmy Lemos | costumes Véronique Didier | Tout public | Derrière l’affreuse verrue se cache la sorcière de Blanche-Neige. Elle aussi souhaite nous livrer sa version du conte, celle d’une femme aux visages multiples, incarnée par un étrange marionnettiste. › samedi 17 20h30 et 22h30 › Site du Théâtre en Bois › 20min

 

La vie des formes 

conception et interprétation Renaud Herbin et Célia Houdart | marionnette et matière Paulo Duarte assisté d’Arnaud Louski Pane et Michel Ozeray | +12 |

De quelle manière un personnage prend-il vie ? Rencontre entre deux explorateurs ; une auteure et une marionnettiste. Ensemble ils manipulent le mot et l’objet pour tenter de saisir l’étrangeté immédiate du monde animé. › vendredi 16 21h30 › Théâtre en Bois › 30min

 

Mobile Feu / Carte BLANCHE

Conception, écriture, mise en scène, création d’objet Jörg Müller | Tout public | Un dompteur de feu manipule un étrange mobile. Des espaces se créent, s’habitent, se transforment, alors que le jonglage se joue à l’horizontale. Le risque n’est pas la chute, mais la collision des cylindres auxquels sont accrochées des torches…› vendredi 16 23h samedi 17 21h30 › Site du Théâtre en Bois › 15min/25min

 

Journal d'un chat assassin

texte Anne Fine musique Sylvain Kassap traitement électroacoustique et voix David Jisse / Cie Inouïe | +5 |

A la manière d’un conte sonore, le narrateur embarque enfants et parents à travers les aventures meurtrières d’un animal beau parleur et gourmand. « Dites-moi, qu'est-ce que je suis censé faire quand une petite boule de plumes se jette dans ma gueule ? ». › samedi 17 14h et 17h › Grande salle, Théâtre de Thionville  › 35min

 

dates: 

Septembre

Jeudi 15  
Vendredi 16  
Samedi 17  
lieu: 
Thionville
distribution: 
mentions: 

Avec le soutien du Conseil départemental de Moselle et de l’ONDA
en partenariat avec le Cinéma La Scala, la Maison Antoine Vitez, WATT et avec le concours de l'association Jazzpotes, le Ti'Resto à Thionville, Bureau Equipement et Peugeot Bailly.